Section 1 : Examen de la politique et de la règlementation provinciales

Définitions

Le « plan de croissance professionnelle » est le processus d’apprentissage tout au long de la carrière des enseignants, dans le cadre duquel ils élaborent et mettent en œuvre un plan leur permettant d’atteindre des objectifs ou des buts d’apprentissage professionnel qui cadrent avec la Norme de qualité de l’enseignement (la Norme). Source : Directive 4.2.1 du Ministère (Norme de qualité de l’enseignement régissant la prestation de l’enseignement de base en Alberta).

Le « perfectionnement professionnel » est la somme des pratiques et des activités individuelles ou collectives des enseignants visant à un enrichissement professionnel. Ces activités leur permettent de perfectionner leurs connaissances, habiletés et attributs, et d’améliorer ainsi leur pratique. Le perfectionnement professionnel inclut toute une gamme d’activités.

 Le « plan de croissance professionnelle des enseignants » est un plan de leur conception où ils présentent les activités de perfectionnement professionnel qu’ils envisagent pour améliorer leur pratique de l’enseignement.

 La Norme est la description de ce qui constitue une pratique compétente de l’enseignement en Alberta. Elle se fonde sur des descripteurs de connaissances, d’habiletés et d’attributs correspondant à différentes étapes de la carrière d’enseignant. La Norme s’applique aux modalités d’obtention du brevet d’enseignement, ainsi qu’aux processus de perfectionnement professionnel, de supervision et d’évaluation des enseignants. Source : Directive 4.2.1 du Ministère (Norme de qualité de l’enseignement régissant la prestation de l’enseignement de base en Alberta).

Politique de la province

Politique en matière de perfectionnement, supervision et évaluation des enseignants (Policy 2.1.5)

Résumé des exigences de la politique :

  1. Toute personne employée aux termes d’un contrat d’enseignement probatoire ou continu est tenue d’élaborer annuellement un plan de croissance professionnelle. 
  2. Ce plan est soumis pour révision ou approbation au directeur de l’école ou à un groupe d’enseignants délégués par la direction. 
  3. Ce plan peut faire partie d'un plan pluriannuel à long terme ou consister en une initiative de mentorat d’un enseignant ou de supervision d’un futur enseignant ou éventuellement les deux. 
  4. Chaque enseignant rencontre chaque année le directeur, ou le groupe d’enseignants délégués pour examiner le plan et décider, en consultation, s’il a mené à bien un plan de croissance annuel qui : 

    (i)    reflète les buts et objectifs basés sur l’autoévaluation de ses propres besoins d’apprentissage,
    (ii)   montre clairement des liens avec la Norme de qualité de l’enseignement, et
    (iii)  prend en considération les plans d’éducation de l’école, de l’autorité scolaire et du Ministère.

Contexte de l’enseignement

Les enseignants doivent tenir compte du contexte dans lequel ils remplissent leurs fonctions pour élaborer leur plan de croissance professionnelle. C’est un contexte en évolution constante, où les jours se suivent et ne se ressemblent

pas : les élèves viennent avec leurs joies et leurs peines du moment; la météo fluctue; écoles et collectivités connaissent des crises qui ont des répercussions sur les journées de classe.

En Alberta, la Norme de qualité de l’enseignement (la Norme) reconnait l’importance du contexte dans l’évaluation de la compétence professionnelle des enseignants. Ainsi, le contexte où opèrent les enseignants est de la plus haute importance, quand il s’agit de déterminer s’ils satisfont à la Norme : par exemple, les enseignants en milieu urbain ne travaillent pas dans le même contexte que les collègues en milieu rural ; et les futurs enseignants relèvent des défis autres que ceux des enseignants expérimentés. L’introduction d’un nouveau programme d’études, le passage d’un niveau scolaire à un autre ou un changement d’école peuvent poser des difficultés à tous les enseignants, nouveaux ou expérimentés. Chaque classe se distingue, en outre, par sa composition, son nombre d’élèves et par leurs besoins d’apprentissage.

La Norme précise :

Tous les enseignants sont tenus de satisfaire à la Norme tout au long de leur carrière. Cependant, les interventions pédagogiques varient en fonction des situations et à la lumière de changement constants. C’est donc dans un contexte donné qu’il convient de juger si la Norme est respectée.

L’enseignement est de qualité lorsque, en effectuant une analyse continue du contexte et en décidant à quelles connaissances et compétences pédagogiques faire appel, l’enseignant permet à ses élèves un apprentissage optimal.

Tout enseignant élaborant un plan de croissance professionnelle doit tenir compte des plans d’éducation (celui de l’école, du conseil scolaire et du Ministère).

 

 

Suite :